Contactez-nous
Send

Blog

Zoom sur l’OPCI

Share Button
scott-webb-HV4q-p6i5I0-unsplash

Investir en OPCI en complément de la SCPI

L’OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) est un placement de plus en plus connu du grand public. Il permet d’investir sur des actifs immobiliers d’une manière souple et accessible.

En comparaison avec sa grande sœur la SCPI, l’OPCI présente comme principal avantage un taux de liquidité supérieur mais aussi des frais d’acquisition souvent inférieurs (2% à 7%).

Ce véhicule d’investissement se compose en règle générale

  • De 60% d’actifs immobiliers,
  • De 10% de liquidités
  • De 10 à 30% de valeurs mobilières (Actions, Obligation, OPCVM etc…)

 

Deux grandes catégories d’OPCI existent : les Fonds de Placement Immobilier (FPI) et les Sociétés de Placement à Prépondérance Immobilière à Capital Variable (SPPICAV). Les premiers se verront appliqués la fiscalité des revenus fonciers tandis que les seconds seront soumises à la Flat Tax (30%).

L’OPCI a un horizon de placement minimum de 6 ans. Cette durée permet d’amortir les frais d’acquisition liés au marché immobilier. Le rendement recherché sera d’environ 5%  par année.

Ces fonds s’adressent à des épargnant qui souhaitent diversifier leurs placements par exemple face à la baisse de rendement des fonds euros en assurance-vie ou ayant pour projet de se constituer un patrimoine immobilier tout en conservant une certaine disponibilité.

 

Le conseil d’Herez

Afin de diversifier ses placements, nous recommandons aux investisseurs avertis de ne pas dépasser 10% de leur patrimoine global sur ce type d’actif et dans la plupart des situations d’y souscrire avec un contrat d’assurance vie

Article achevé de rédiger le 6 juin  2019

Crédit photo :  Scott Webb / Unsplash

De la location nue à la location meublée
Diminuer la fiscalité de ses revenus fonciers

Laisser un commentaire